Fleur de cerisier

Fleur de cerisier

| 31 Janvier | Challenge Pioche ton addiction #2

(Re) bonjour mes petites fleurs !

 

Deux articles pour le prix d'un aujourd'hui ! Je vais vous parler de ce challenge qui ma foi est assez dur à réaliser. Je vais d'abord vous faire un petit rappel. Je devais lire un livre d'un auteur masculin et regarder un film d'horreur. Un petit bilan s'impose.

 

1. LIVRE D'AUTEUR MASCULIN (O)

 

Commençons par le moins simple ! Je vous avez dis que je lirai ... ah zut, je ne sais plus ... laissez moi chercher ! Ah oui, j'ai trouvé, il est encore dans ma PAL virtuelle ! C'était le tome 1 du Cycle des démons de Peter V. Brett. Mais il y a eu un petit soucis entre temps : j'ai acheté Les septs lames #1 : L'Antre des voleurs de David Chandler.

 

La première partie du contrat est remplie car j'ai commencé à le lire. Mais le problème, c'est que je n'ai pas pu le finir. D'après Milady, c'est un livre de fantasy. Je n'ai pas l'habitude de lire de ce genre, mais je me suis dit que ça aurait pu être un bon défi ! Mais j'ai échoué, lamentablement ! Du coup, je ne peux pas donner d'avis sur ce livre, à part que je n'ai pas aimé les 83 premières pages. Mais peut-être qu'il est très bien, mais je ne le saurai jamais.

 

Revirement de dernière minute. Lewis Carroll est bien un homme, si je ne me trompe pas ! Donc oui, j'ai réussi ce défi car j'ai lu le conte d'Alice au pays des merveilles. Ca a été dure, mais j'y suis arrivé ! 

 

L'un de mes passages préférés : le joyeux non-anniversaire !

 

J'ai lu le conte car pour mes partiels, j'ai eu le droit à l'analyse d'une photo qui mettait en scène Alice, le Chapelier et le Lièvre de Mars. Et depuis, je nage en plein dans le pays des merveilles avec différents travaux que je suis en train de réaliser. Mais revenons au sujet principal : le livre ! J'ai replongé avec bonheur dans cet univers de fou.

 

Car il faut se le dire, pour moi, le thème principal est la folie. On a des personnages toujours plus fous les uns que les autres : le chapelier, le chat, le lièvre, la reine de coeur, le lapin, j'en passe et des meilleurs. Et là, on voit que la frontière entre l'imaginaire et la folie est quand même bien mince. Est-ce que ça voudrait dire que l'imaginaire d'un enfant, s'il n'est pas canalisé, peut le rendre fou quand il deviendra plus grand ? Je pense que ça peut-être une hypothèse. Un fou vis dans sa bulle, un monde à part qu'il s'est créée et dont il n'arrive pas à se sortir. Un fou est une personne qui adore se raconter des histoire (que ce soit un psychopathe ou d'autres "malades") mais qui les prennent pour vraies. Et on ressent bien cet espèce de malaise, surtout chez le chapelier qui normalement est un adulte, mais qui reste enfermé dans sa bulle, où le temps s'est arrêté à 16 heures, heure du thé. Et on voit bien qu'Alice, à travers toutes ses aventures, essaie de se sortir de son rêve où elle côtoie tous ces fous, pour ne pas le devenir elle-même.

 

2. FILM D'HORREUR  (O)

 

Là par contre, j'ai adoré la sélection que j'ai faite. J'adore ce genre dans les films. Et je n'ai pas été déçue par le film que j'ai sélectionné : Carrie !

 

Je m'aperçois que j'aurai du écrire mon avis à chaud quelque part ! Je le ferai la prochaine fois que ce soit pour le livre ou pour le film ! Carrie est une jeune fille rejetée par les autres du fait de ses croyances et de celles de sa mère (qui va l'empêcher de vivre sa vie, de faire des expériences).. Au début, elle va croire dure comme fer les paroles de sa mère, très (voire trop) croyante. Et puis au fil du film, on s'aperçoit que Carrie grandit et qu'elle va s'opposer de plus en plus à sa mère, qu'elle finira même par tuer. Il en ira de même pour tous ceux qui lui ont empêcher de suivre sa route.

 

Pour moi, ce film nous montre le résultat extrême de l'évolution d'une personne. Petit, on a comme repère nos parents, et plus on grandit, plus il faut nous en détacher. Mais certains parents sont incapables de nous laisser nous épanouir sans eux. Et dans ce cas, il peut arriver que l'on se sépare d'eux par la force.

 

Dans ce film, on s'identifie à Carrie. Il nous est tous arrivé dans notre vie de nous sentir en retrait des gens, qu'ils ne nous acceptent pas. On a beau essayer plein de choses pour s'intégrer, on n'y arrive pas forcément, même si certaines personnes vous changer d'avis et se rendre compte que l'on vaut quelque chose et qu'on a autant le droit qu'eux d'exister.

 

3. SELECTION DE FEVRIER

 

J'ai eu une mauvaise pioche je trouve. Il faut que je lise une tragédie et que je regarde un film que ma mère aura choisi. Pour ma mère, elle doit lire de la poésie et regarder un film français. Je vous avoue que je ne sais pas du tout ce que je vais lire ni ce que je vais voir. Si, peut-être bien Médée, de Corneille. A voir ...

 

En attendant, je vous souhaite une bonne journée et à bientôt pour un nouvel article ! Bisous !



31/01/2015
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour