Fleur de cerisier

Fleur de cerisier

[27 Août] Lettre à B.

Je sais ce qu’il me manque : le contact avec les autres. J’ai toujours été renfermée sur moi, j’ai du mal à aller vers les autres. Pourtant, j’aime les autres. Je sais, ça peut paraître paradoxal, mais j’ai peur d’aborder les gens. Je ne sais pas comment m’y prendre et du coup, je m’y prends comme un manche. B., tu m’as permis d’entrevoir quelque chose que je me refusais de voir. Grâce à toi, je me rends compte que j’ai besoin de vous, mais surtout de toi. J’ai découvert que j’avais envie de quelqu’un de très différent de moi  à mes côtés. Car c’est vrai, il faut se le dire, nous n’avons rien en commun. Je fais des études, tu travailles. Tu préfères faire quelque chose qui te fais bien gagner ta vie alors qui te plait comme décorateur, je préfère faire quelque chose qui m’intéresse  que passer ma vie à faire un travail qui au fil du temps me répugnera. Tu aimes les voyages, je préfère rester chez moi à m’occuper les mains. Je vis chez mes parents, tu vis seul. Et plein d’autres choses encore. Mais surtout, tu as peur de t’engager, moi, j’ose, peu importe si je me prends des portes. Pourtant, je sens que tu peux m’apporter quelque chose, que nos vies peuvent se croiser. Certes, tu ne veux pas qu’on soit plus qu’amis. Je n’en demande pas tant. Ton amitié pour moi sera plus que précieuse. Je ne sais pas si ça va marcher, mais en même temps, je ne me pose pas de questions, j’agis et je me les poserais après, comme toujours. Je suis une personne qui est à l’écoute de son cœur et là, il me dit d’accepter tout ce que tu me proposes, même si ça me fait mal.



27/08/2014
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour