Fleur de cerisier

Fleur de cerisier

| 2 Janvier | Journée sans ...

Bonjour mes petits lutins !

Un de mes objectifs pour 2014 : être régulière dans mes articles. Je compte bien m'y tenir.

 

Ce matin, réveil à 6 heures. Je suis rentrée à Lyon aujourd'hui car j'en avais un peu marre de la campagne et de tout ce qui va avec. Etant quelqu'un qui aime faire bouger les choses, rester deux semaines à me goinfrer (et donc à prendre 5 kilos) et avoir toujours mon père sur le dos à me surveiller, c'était un peu dur. Du coup, j'ai pas fait tout je que j'aurais voulu. Mais c'est pas grave car je vais me rattraper les deux derniers jours qu'il me reste. 

 

Je suis arrivée vers 7 heures 30 à l'appart. La première chose que j'ai fait, c'est me coucher dans mon lit. La fatigue m'a prise d'un seul coup. Mais ma mère m'a réveillée vers 8 heures 30 alors qu'elle partait. J'ai passé le reste de ma matinée à ranger les affaires et à glandouiller sur internet (on ne change pas les habitudes). En ce moment, je pourrais passer mon temps sur Youtube. J'ai commencé à apprécier les échanges avec les youtubeuses en commentaire.

 

Puis à midi, j'ai mangé léger : juste un morceau de viande et un petit bout de tarte Tatin (y en a plus, pourquoi mon Dieu !?). En même temps, j'ai regardé le replay de la nouvelle star. Il y a eu de merveilleuses prestations mais aussi des gros flop, des émotions, des surprises (bonnes et mauvaise) et comme toujours un jury magnifique. Je crois que c'est le meilleur toutes saisons confondues. Et j'ai même pleuré. En même temps, pour une hyper-sensible comme moi, il suffit d'un peu d'émotions et je craque, je fonds en larme. Et puis depuis quelques jours, je suis encore plus sensible. Je pleure pour un rien. Je suis émue par beaucoup de choses : des éléphants dressés, une chanson bien interprétée, un message d'amour d'une youtubeuse à ses abonnés, un chien qui passe dans la rue, après une engueulade, ... Je vais arrêter l'énumération car je suis au bord des larmes.

 

Et là, maintenant, je suis dans mes pensées. Par contre, j'extériorise beaucoup. Et là, comme je suis toute seule, bah, je parle toute seule. Non, je ne suis pas folle (quoique, à des fois, je me pose la question) mais ça me fait du bien de mettre des mots sur ce que je ressens. Par exemple, mon envie de remonter sur scène, mon besoin d'être blottie dans les bras d'un homme, mes doutes quand à mon avenir, le fait que j'en ai un peu marre des gens qui ne prennent pas de décisions ou alors qui regrettent leurs choix, le fait que je sois mal dans mon corps que j'ai toujours vu comme une prison,... Je pourrais en dire, des choses. J'ai aussi constaté que j'aimais les gens mais que j'en avais peur. Je n'ai pas peur de leur regard, mais de celui que je pose sur eux. J'ai du mal à regarder les gens même si je ressens ce qu'il sont. Je sais, ça peut paraître bizarre ce que je dis, mais c'est la vérité. Mais je crois que ça vient que moi-même je n'arrive pas à associer corps et esprit. Pour moi, l'esprit est beaucoup plus important que l'apparence. Il montre vraiment ce que l'on est, et on ne peut pas se cacher.

 

Bon bah je crois que je vais terminer cet article ici. Je vous souhaite encore une bonne année (on peut le faire jusqu'à la fin du mois) et je vous fais à tous de gros bisous ! Ciao !



02/01/2015
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour